Le lâcher-prise

Le lâcher-prise

Notre vie humaine nous mène souvent à expérimenter les limites de notre situation. Il est clair qu’en tant qu’être humain, nous n’avons pas tous les pouvoirs. Il n’est donc pas rare que l’on se butte à des difficultés contre lesquelles nous ne pouvons pas grand chose. Si çà ne vous ai pas encore arrivé à date, envoyez-moi votre courriel sans tarder ! 😉 Autrement, il faut savoir lâcher prise, au moins à court et moyen terme, et voir comment on peut gérer un problème tenace à long terme. Le lâcher-prise est essentiel pour garder la paix et la joie simple du coeur malgré les difficultés de la vie humaine.

Le lâcher-prise ne veut pas dire d’abandonner son pouvoir de création et de décision face à la situation ou face aux autres qui sont impliqués dans cette situation. Ce détachement consiste plutôt à laisser aller nos peurs et nos résistances face à la situation, et garder clair et calme notre esprit créateur. C’est de cette façon que nous pouvons toujours créer des solutions aux problèmes, et envisageons des alternatives positive pour nous et pour les autres.

Au contraire, l’anticipation, la peur d’être affecté pour le reste de notre vie, le sentiment d’impuissance face à une situation, sont des lourds poids au plan énergétique. Ces basses fréquences voilent notre Coeur de Lumière, ils masquent notre joie, notre bienveillance, notre amour de la vie.

Si on se cramponne à nos peurs, refusant le ou les changements qui se sont produits, on fige le courant de la vie. Tout comme l’eau qui stagne, l’énergie de vie que l’on cherche à immobiliser ou à ramener en arrière, à « quand çà allait mieux », va se corrompre. Dans notre expérience de la vie humaine, la flèche du temps linéaire présente définitivement un sens. En théorie, les équations de la physique quantique fonctionnent toujours même avec des valeurs négatives de temps. Mais encore là, envoyez-moi un courriel tout de suite si vous savez remonter le temps linéaire 🙂 Sinon, on a à s’adapter à toute nouvelles conditions, mêmes celles qui ne nous sont pas du tout agréables.

Pourquoi, si nous sommes des êtres éternels, illimités et libres, jouons-nous à venir expérimenter la finitude dans ce monde physique ? Peu importe la réponse que vous donnez à cette question, pour toute être humain, une bonne dose de lâcher-prise est nécessaire. Et elle va souvent de pair avec une bonne mesure d’humilité. Le lâcher-prise est vraiment difficile si on persiste à croire que l’on devrait tout savoir et devrait tout pouvoir faire quand on le veut vraiment..hehehe… quoiqu’en disent les nombreux livres sur la loi d’attraction universelle et sur la pensée créatrice qui dorment probablement présentement dans votre bibliothèque 🙂

À l’opposé, il est plus juste de réaliser que l’expérience humaine sur terre est une vaste co-création. Nous n’avons pas le contrôle sur les pensées des autres 7.8 milliards d’êtres humains, qui sont libres aussi de leurs pensées et de leurs choix, tout comme nous. Si tout ne va pas comme nous voulons, dans le monde d’aujourd’hui, ne nous étonnons pas, nous ne sommes pas le seul à le créer !

Il se peut, malheureusement, que nous ne pouvions pas résoudre le centre d’un problème qui affecte notre vie. À ce moment, la solution pour nous est de savoir trouver la paix en soi, malgré ce problème. Savoir voir au-delà.

Lâcher prise sur notre identification à notre part humaine, paradoxalement, est un des meilleurs moyens de l’aimer telle qu’elle est et de l’accepter avec ses limites. Lâcher prise sur nos désirs d’accomplissement et de transformation de ce monde, même de notre petit monde. Lâcher prise sur un objectif qui nous tenait à cœur, mais semble nous échapper définitivement. Lâcher prise sur la perte d’un être aimé, ou toute autre perte significative. Lâcher prise, ultimement, sur sa santé, sur la vie de son corps physique. Non, je ne cherche pas à vous faire sortir la boîte de mouchoirs 😉 Mais juste à accepter la vie humaine, même en voyant ses limites évidentes, et l’aimer malgré tout. Et je me parle avant tout à moi, à ce sujet 🙂

Et puis, lâcher prise sur ce qui ne va pas nous permet de mieux voir ce qui va.

Un guide avec des étapes? ….hmmm… vous ajouterez des numéros si vous voulez :

Une bonne expiration, lente.  Un bref contact avec la compassion de notre Coeur de Lumière ( https://coeurdelumiere.net/compassion/ ).  Notre espace mental qui se libère un peu de l’obsédant problème.  Notre regard qui s’ouvre à nouveau sur ce qui est, là, autour de nous, dans le présent.

Je vous souhaite à tous suffisamment de lâcher-prise pour toujours retrouver la paix et la joie simple du Coeur!

https://coeurdelumiere.net

Voyez la liste des autres messages de Cœur de Lumière en cliquant ici

5 commentaires sur “Le lâcher-prise

  1. Hello mon âme-i,
    Il y a quelques jours, mon fils me parlait justement des étapes prochaines de sa vie et il entrevoyait notamment le lâcher prise et la gestion de la colère.
    Je sais pourquoi il est en en colère. Depuis tout petit, il ne supporte pas l’injustice, une des 5 blessures originelles.
    Ce que je lui ai dit c’est que des 2 étapes, il fallait probablement commencer par le lâcher prise.
    Et je lui ai raconté comment j’y étais arrivée. C’était au moment de mon expérience mystique. Je lui ai aussi rappelé la prière de la sérénité que tu apprécies beaucoup je le sais 🙂
    J’espère que ça l’aidera!
    Je me souviens des mots que j’ai employés et qui exprimaient la sensation ressentie lors du lâcher prise : la lutte intérieure est terminée et la paix éclate soudain dans la vie, laissant place à la sérénité propice à une gestion de nos pensées plus adéquate.
    Tu abordes ici un thème majeur qui, lorsqu’il est bien compris, pourrait changer beaucoup de choses sur terre.
    Et pour citer Neale : ce à quoi tu résistes, persiste.
    Et là j’ajouterais: et absorbe une grande partie de notre énergie qui pourrait être plus adéquatement utilisée à la création de solutions par exemple.
    Je t’embrasse, mon ange terrestre préféré 🙂

    1. Merci, Francine, de ce magnifique partage 🙂 Tu décris très bien le ressenti intérieur du lâcher-prise. Ton fils à une bonne mère pour l’inspirer, çà l’aide très certainement sur son chemin d’évolution intérieure. Cette phrase de Conversations avec Dieu, « Ce à quoi tu résistes, persiste », est vraiment dans le thème du làcher-prise, merci de la citer !

      Je t’embrasse aussi, mon âme-ie !

  2. Merci Georges pour ton merveilleux texte .Toujours agréable de te lire.Le lâcher-prise est nécessaire et primordial dans le cheminement si on veut arriver à contacter son Être véritable .Bises XXX

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.